Philippe Torreton

Philippe Torreton

by Hélène Chevrier

On vient de le voir dans le très beau concert poétique qu’il donnait avec Richard Kolinka et Aristide Rosier Nous y voilà !, à la rentrée il sera aux Bouffes du Nord dans la nou- velle pièce de Fabrice Melquiot, Lazzi, et il prépare Le Fu- nambule de Jean Genet pour 2023. Mais l’actualité de Philippe Torreton, c’est le bouleversant texte de Laurent Mauvignier, Tout Mon Amour qu’il joue avec Anne Brochet au Théâtre du Rond-Point sous la direction d’Arnaud Meunier. Un texte dramatique sur l’absence : une petite fille disparaît de chez son grand-père laissant sa famille désemparée. Dix ans plus tard, à l’occasion de l’enterrement du vieil homme, une jeune fille prétend être la disparue. Cette apparition rou- vre un abîme de souvenirs et de douleurs chez ses parents et son frère...

Emeline Bayart

by Jean-François Mondot

Emeline Bayart (nominée aux Molières dans la catégorie meilleure comédienne pour On purge bébé) ressuscite les chefs-d’œuvre oubliés de la chanson française, dans un récital plein de drôlerie et de folie.

Jean-François Balmer

by François Varlin

A partir du 2 mai, au théâtre des Bouffes Parisiens, Jean-François Balmer est Beethoven ! Dans un texte que signe Alexandre Najjar, Les Confessions de Beethoven, le comédien, accompagné au piano par Nicolas Chevereau et mis en scène par Françoise Petit, raconte avec force et passion le compositeur de génie et nous en livre les plus grandes blessures. Un spectacle hommage.

Tünde Deak

by Jean-François Mondot

L'autrice et metteuse en scène Tünde Deak, membre de l'en- semble artistique de la Comédie de Valence, se penche sur son prénom, qui signifie Petite Fée en hongrois, mais aux consonances inhabituelles pour des oreilles françaises. En tirant ce fil biographique, elle aboutit à des questions universelles sur l'identité, l'héritage biographique, la manière dont se constitue notre personnalité.

Céline Milliat-Baumgartner

by Hélène Chevrier

1985. Céline Milliat-Baumgartner perd ses parents à l’âge de 8 ans. La faute à un accident de voiture. Son frère et elle sont élevés par leurs oncle et tante. Des années après, devenue actrice comme sa mère, elle éprouve le besoin d’écrire le roman de cette tragédie. Puis de le jouer elle-même sur scène. Comme un hommage à ses parents, et aussi une façon d’éradiquer le chagrin.

Julie Duclos

by Jean-François Mondot

Julie Duclos met en scène pour la première fois Lars Norén dans Kliniken, où le grand dramaturge suédois explore la folie sans aucun pathos, sans aucun apitoiement, et même avec un humour dévastateur.

Jean Bellorini

by Hélène Chevrier

Jean Bellorini, le directeur du TNP de Villeurbanne, devait partir répéter Il Tartufo, Tartuffe en italien, à Naples trois jours avant la fermeture des frontières italiennes fin février 2020. La pandémie a tout arrêté, laissant les acteurs italiens dans le plus grand dénuement, ne bénéficiant pas chez eux d’un régime d’intermittence. Finalement, le spectacle aura bien lieu, d’abord en Italie puis au TNP avant d’être présenté aux Amandiers.

James Thierrée

by François Varlin

James Thierrée ne compte plus ses spectacles ; Room est pourtant déjà son huitième en 24 ans et il compte bien continuer de nous surprendre. "Un savoir-faire peut de- venir l’ennemi si l’on cherche à maintenir une flamme comme au tout début. J’ai envie de mettre mes jetons en jeu, de provoquer une turbulence, un remue-ménage pour engager du lien avec les spectateurs qui ne soit pas juste une sorte d’affection du temps passé”. Ne pas rôder dans les mêmes parages, re- créer un objet scénique libre, fantasque, inattendu, ouvrir un nouveau chapitre de sa création en explorant la musique et le chant au cours d’une longue tournée.

Carole Bouquet

by Vincent Cespedes

L’entretien avec Carole Bouquet commence par une forme esthétique de fatigue et de froideur professionnelle (“Qu’est-ce qui vous épuise de la sorte ?” — “Ça ne vous regarde pas”). Il a fini par une discussion enthousiaste sur les femmes philosophes et écrivaines : Madame de Staël (“J’en ai fait une lecture avec mon oncle, Marc Bonnant, au château de Coppet !”,) Olympe de Gouges (“Extraordinaire !”), Marina Tsvetaïeva (“J’ai tout lu ! Tragique et sublime !”), Anne Dufourmantelle (“Magnifique et stupéfiant, et sa fille a un talent comme c’est pas permis !”). Entre temps : Bérénice, la tragédie histo- rique de Jean Racine. Bérénice aura donc réussi à briser la fatigue et la glace. Sans doute parce que, quelles que soient la mise en scène et l’époque, “ça nous regarde” encore et toujours. De très près.

Pierre Maillet

by Igor Hansen-Love

Dans un texte écrit par Tanguy Viel, l’acteur joue des moments clefs de sa vie par le prisme des longs- métrages qui ont jalonné sa vie et son parcours de comédien, sous la direction d’Émilie Capliez.

Louise Vignaud

by Hélène Chevrier

Grand admirateur de Molière, Mikhaïl Boulgakov lui a consacré plusieurs écrits dont le fameux Roman de monsieur de Molière. Louise Vignaud a imaginé, avec l’autrice Alison Cosson, une rêverie autour des deux auteurs pour la saison Molière de la Comédie-Française.

Gildas Milin

by Vincent Bouquet

Au Printemps des Comédiens, le patron de l’ENSAD embarque ses élèves-comédiens dans un voyage cristallin aux confins de la vie et de la mort, où l’art, le tango, les rêves et la physique s’entremêlent.

Julie Deliquet

by Igor Hansen-Love

La directrice du Théâtre Gérard Philipe à Saint-Denis met en scène sa troisième pièce au Français. Dans Jean-Baptiste, Madeleine, Armande et les autres, elle raconte les coulisses de la création d’une œuvre qui passera à la postérité.

Vincent Cespedes

by Hélène Chevrier

Dans un monde malade d’inconscience, d’endormissement, de découragement, la voie de l’émancipation et du salut viendra pour le philosophe Vincent Cespedes d’un théâtre populaire.

Thomas Jolly

by François Varlin

"Célébrer la vie et l’Histoire, regarder en- semble l’état du monde qui se délite", Thomas Jolly l’affirme, le théâtre brasse pertinemment les grandes questions qui nous agitent aujourd’hui. Le metteur en scène use de ce miroir tendu vers le monde pour mettre en lumière de grandes questions. Il propose une expérience théâtrale, proche du binge watching dit-il, un spectacle marathon de 24h au mois de juin en son CDN d’Angers, la seconde tétralogie de Shakespeare : Henry VI suivi de Richard III et questionne le type de figure apte à conduire les hommes.

related issues

Poly Noël 2018 · thomas jolly · charlotte lagrange · museum frieder burda · nicole eisenman
#215
2018-12
0 €
La Terrasse Le Tartuffe ou l’Hypocrite · romeo castellucci · thomas jolly · julia vidit · sandrina martins
#296
2022-02
0 €
Dedicate Cliché, conformisme, stéréotype, mimétisme · birdy nam nam · geishas · white lies · milgram
#19
2009-02
4,49 €