L’Europe empêtrée dans ses nations

Maternité et paternité, les métamorphoses

by Nathalie Sarthou-Lajus

Le lien parental est complexe. Il relève de plusieurs ordres, nouant le biologique, le juridique, l’éducatif, l’affectif et le spirituel. Le fait de la naissance se suffit rarement à lui-même. Inscrire l’enfant à l’état civil, le recon­naître publiquement comme « fils ou fille de », garde toute sa force symbolique. Cependant, avec les évolutions de la bio­médecine, nous constatons un retour de la valorisation de « la vérité biologique » du lien parental qui répond à l’atta­chement ancien aux liens de sang.

L’Europe empêtrée dans ses nations

by Pierre de Charentenay

L’Union européenne d’aujourd’hui est le fruit de l’in­tuition de Robert Schuman qui avait lancé le 9 mai 1950, il y a tout juste 60 ans, un processus de fédéra­lisation des Etats européens. Le mot fédération figurait bien dans sa Déclaration solennelle d’invitation aux autres pays européens. Mais la forme administrative et politique que devait prendre ce projet était indéterminée. Il n’existait d’ailleurs que comme solution à l’instabilité européenne qui avait marqué les siècles passés dans cette péninsule de l’Asie. Cette fédération était plus justifiée comme remède que comme projet.

Pourquoi une révision du Traité de non-prolifération ?

by Alban Lapointe

En mai 2010, les Etats du monde se réunissent à New York, dans le cadre de la conférence d’examen du Traité de non-prolifération (TNP) pour avancer sur le che­min escarpé de la prolifération nucléaire. La constatation évidente que ce traité est contourné ou imparfait ne doit en effet pas conduire à l’abandon de l’outil principal du régime de non-prolifération et de désarmement nucléaire. Là est le lieu d’une question éthique qu’il faut résoudre.

Homoparentalité et refus du réel

by Jean-Pierre Winter

Dans le Séminaire L’envers de la psychanalyse, Lacan, s’interrogeant sur ce qui pourrait définir le « père réel », une catégorie pourtant inventée par lui pour le différencier du père symbolique et du père imaginaire, écri­vait : « Il n’y a qu’un seul père réel, c’est le spermatozoïde et, jusqu’à nouvel ordre, personne n’a jamais pensé à dire qu’il était le fils de tel spermatozoïde. » C’était en 1970 et nous pou­vons nous demander si ce « nouvel ordre » n’est pas, aujourd’hui, advenu. Car j’ai entendu encore récemment des jeunes gens, élevés dans ce qu’on appelle chez les sociologues et les journa­listes les « nouvelles familles », des jeunes gens dire qu’ils avaient « rendez-vous avec leur spermatozoïde » !

La démocratie 2.0

by Patrice Flichy

Au début des années 1990, alors qu’Internet commence à sortir du monde universitaire où il est né, les chantres de cette nouvelle technique y voient un dis­positif capable de revitaliser la démocratie, un espace public accessible à tous qui permettrait aux citoyens non seulement de débattre des grandes questions politiques, mais aussi de s’inscrire dans le processus délibératif.

Repenser la famille ?

by Jean-Philippe Pierron

Si la vie de famille est passionnante, la famille est un sujet passionnel. Il est difficile de la mettre à distance, tant notre histoire personnelle s’écrit sur le fond de ces histoires de famille dont nous sommes pétris. Aussi, la famille, chacun la vit et s’en estime l’expert, toute venue au jour étant une venue au monde du familial. De fait, l’expérience de la vie quotidienne fournit une conception ordinaire de la famille dont on peut facilement se satisfaire. La famille relèverait d’une ressemblance telle que l’esprit de famille y coulerait de source, « comme le sang dans les veines ».

Matteo Ricci et la science en Chine

by Jean-Claude Martzloff

Les célébrations du quatrième centenaire de la mort de Matteo Ricci sont l’occasion de revenir sur son action en Chine. Nous avons choisi de centrer cet article sur son apport décisif dans les relations entre la Chine et l’Occi­dent sur les questions scientifiques.

John Eliot Gardiner, de Monteverdi à Messiaen

by John Eliot Gardiner, Elisabeth Guiliani

Un an après y avoir dirigé Carmen de Bizet, John Eliot Gardiner retrouve la fosse de l’Opéra Comique pour un autre chef d’oeuvre lyrique français, Pelléas et Mélisande de Claude Debussy. Il s’était déjà confronté à cette partition, il y a plus de vingt ans, à l’époque où il assurait la direction musicale de l’Opéra de Lyon. Car les liens entre le musicien anglais et le répertoire français, tissés dès ses années de formation à Paris auprès de Nadia Boulanger, demeurent une constante de son parcours pourtant si éclectique.

Femmes gitanes sur la plage / Ferdinando Scianna

by Claude Tuduri

Implorer un songe, vénérer des Tziganes d’opérette pour oublier tous ceux qui frappent à la porte des villes et des villages ? Pour tout accueil, une ravine interlope, la terre desséchée de quelque Styx communal et un carnet de cir­culation criblé de salamalecs et d’horions.

Journalisme : du magistère à la médiation

by Jean-Michel Dumay