Iran

Inégalités sociales et mérite : malheurs aux vaincus ?

by Nathalie Sarthou-Lajus

Depuis une dizaine d’années, les inégalités se creusent en France. L’écart ne cesse de progresser entre une élite économique formant un petit club de privilégiés et une classe moyenne qui se fragilise, hantée par la peur du déclassement et de la marginalisation – 8 millions de personnes vivent en dessous de ce que l’on considère actuellement dans l’hexagone comme le seuil de pauvreté (908 euros par mois). Le fossé est désormais au coeur de l’entreprise.

L’éco-scepticisme et le refus des limites

by Dominique Bourg

Bien au-delà des quelques climato-sceptiques, l’éco-scep­ticisme affecte la prise de conscience des enjeux écolo­giques. Son impact sur l’opinion et l’action politique témoigne que le message écologique a du mal à passer. Il s’agit d’un déni des limites à l’échelle d’une civilisation fondée sur l’économie de marché et l’exigence de satisfaire des désirs infi­nis pour une population croissante. Nous sommes confrontés sur tous les fronts aux limites de la planète et donc à la néces­sité de changer profondément l’organisation de nos sociétés et de nos modes de vie. Cette prise de conscience, acquise pour les écologistes mais pas pour l’opinion publique, forgera la démocratie à venir.

La République islamique d’Iran dans la tourmente

by Jean-françous Bayart

Chacun s’accorde à reconnaître l’importance de la crise politique par laquelle la République islamique d’Iran a choisi de fêter son trentième anniversaire en se livrant à une fraude aussi inutile que grossière lors de l’élec­tion présidentielle du 12 juin 2009 et en poursuivant son pro­gramme nucléaire contre vents et marées internationaux. En revanche, la signification qu’il convient d’accorder à cette tourmente reste sujette à débat.

Progrès économique en Pologne

by Dariusz Filar

Par les élections parlementaires du 4 juin 1989 et avec l’entrée en vigueur, le 1er janvier 1990, des 10 lois éco­nomiques, la Pologne s’est libérée du corset de l’éco­nomie communiste planifiée et s’est placée sur la voie de l’économie moderne de marché. Les changements politiques et économiques, opérés dans les années quatre-vingt-dix, ont libéré chez les Polonais leurs capacités endormies d’entrepre­neurs.

L’Eglise catholique au miroir des fictions contemporaines

by Franck Damour

Que l’Eglise catholique soit l’objet d’attentions particu­lières de la part des médias est une évidence. Cela prend le plus souvent la forme de polémiques, souvent artificielles, parfois fondées. Certaines portent sur des films : L’Exorciste de William Friedkin (1973), Je vous salue Marie de Jean-Luc Godard (1985), La dernière tentation du Christ de Martin Scorsese (1988), Le Parrain III de Francis Ford Coppola (1990), Amen de Costa-Gavras (2002), La passion du Christ de Mel Gibson (2004), etc. Trop souvent, la polémique médiatique masque un fait important : l’intérêt porté par de nombreux auteurs à l’Eglise catholique.

Se sentir vivre

by Françoise Le Corre

«Je ne me sens pas vivre ». « Je voudrais tellement me sentir vivre ». C’est en ces mots que se dit souvent un malaise très contemporain. Les jeunes adultes qui confessent ce mal-être sont pourtant loin d’être les exclus de cette société. Ils n’en sont pas les mal-aimés. C’est même tout le contraire : ils se lancent, connaissent des succès, résis­tent aux coups durs. Ils affichent leur volonté de réalisation personnelle autant que de réalisations concrètes. Adaptables, ils savent tenir compte des conditions du monde qui est le leur. Reste qu’ils sont moins vainqueurs qu’on ne pourrait le croire malgré le temps bien rempli, les loisirs inventifs et diversifiés, et une dépense d’énergie certaine : démunis et dans le trouble, en dépit des rêves qu’ils alimentent chez ceux qui sont en dehors de ce jeu ; décontenancés en dépit de tout, l’avouant et se l’avouant aux heures de vérité : « je voudrais tellement me sentir vivre ».

Le LHC, une nouvelle ère pour la physique

by Etienne Klein

Jorge Luis Borges La physique des particules est une discipline vieille d’à peine un siècle qui nous transporte, tels des touristes déroutés et hagards, en des mondes étranges où notre intuition perd ses marques. Elle constitue aujourd’hui une activité à la fois ambitieuse et discrète, imposante et mal connue : alors qu’elle a produit des résultats fascinants et mobilise des moyens dont la taille suffit à impressionner, elle fait rarement parler d’elle. Elle constitue pourtant une discipline frontière : dans son expression théorique, elle fait appel à des concepts mathématiques très élaborés, fort éloignés des mathéma­tiques lycéennes. Dans son versant expérimental, elle se situe toujours à la limite des possibilités technologiques du moment. Le monde de « l’infiniment petit », souvent consi­déré comme impalpable, exige en effet une physique lourde. C’est même le prix à payer pour espérer le prendre en filature.